La sécurisation du circuit du médicament

Objectifs

  • Répondre aux exigences réglementaires de sécurisation de la PEC médicamenteuse du patient
  • Connaître les principaux leviers de sécurisation et identifier les risques à chaque étape du circuit
  • Formaliser les procédures et identifier les rôles et responsabilités de chacun des acteurs (prescripteurs, pharmaciens, IDE, préparateurs)
  • Connaître les outils et méthodes de lutte contre la iatrogénie médicamenteuse à l’hôpital : recueil, déclaration, analyse des événements indésirables médicamenteux, mise en œuvre et suivi d’actions correctrices ; CREX ; EPP (REMED, CONCORMED, MIPA …)

Contenu

1. Développer la culture de la sécurité de la prise en charge médicamenteuse du patient (hospitalisé, résident ou ambulatoire)

Principe de subsidiarité, prééminence des facteurs systémiques dans la lutte contre les risques associés aux soins (coordination, communication…), changer la culture actuelle centrée sur la recherche de la faute, la place du patient dans la sécurité de sa propre prise en charge, la formation des soignants…

2. Appréhender le risque d’insécurité du patient à chaque étape de sa prise en charge médicamenteuse

Définitions préliminaires : erreur médicamenteuse ; erreur de prescription, de transcription, de délivrance, de dispensation, de préparation, d’administration, de suivi thérapeutique ; effet indésirable, événement indésirable, EIG, risque, criticité.

Données publiées sur le risque iatrogène médicamenteux : Etudes ENEIS, Etude SECURIMED ; Etude MERVEIL

3. Répondre aux exigences réglementaires de sécurisation de la PEC médicamenteuse (Passer d’une logique de moyen à une logique de résultats)

  • Management de la qualité de la prise en charge médica-menteuse
  • Principales dispositions et calendrier d’application : Objectif, Engagement de la direction, Politique de la qualité, désignation du responsable du système de management de la qualité de la PECM, Système documentaire, Déclaration interne des événements indésirables, Responsabilité et formation du personnel, Etude des risques encourus, Communication
  • La PEC médicamenteuse du patient et son management, érigés en « pratiques exigibles prioritaires » par la HAS
  • La prise en compte de la prescription médicamenteuse chez le sujet âgé lors de la certification HAS
  • Des exigences relayées au niveau régional par les ARS/OMIT/OMEDIT

4. Connaître les principaux leviers de sécurisation (organisationnels, informatiques, techniques, mécaniques…)

  • Informatisation de la prescription
  • Analyse pharmaceutique complète de l’ordonnance
  • Dispensation individuelle et nominative (DIN/DDN) en doses unitaires identifiables jusqu’à l’administration
  • Automatisation de la DIN en doses unitaires identifiables
  • Lecture code barre de chaque dose
  • Autres leviers : Console de dispensation nominative informatisée et postes de cueillette pour la DIN, armoires sécurisées, lecture code-barres et automatisation de la dispensation globale, systèmes plein vide
  • Benchmark des 5 leviers et d’un score global de sécurisation du circuit du médicament en France selon les catégories d’ETS

5. Formaliser les procédures et identifier les rôles et responsabilités de chacun des acteurs (prescripteurs, pharmaciens, IDE, préparateurs)

  • Le support unique « prescription / administration »
  • Les bonnes pratiques de prescription et la conciliation des traitements en cours du patient entrant
  • Proscrire toute transcription de la prescription originale
  • Les bonnes pratiques de dispensation
  • Transport des médicaments
  • Les bonnes pratiques de PDA (préparation des doses à administrer)
  • Les bonnes pratiques d’administration

6. Connaître les outils et méthodes de lutte contre la iatrogénie médicamenteuse à l’hôpital

  • Exigences réglementaires du recueil, de la déclaration, de l’analyse des événements indésirables médicamenteux, de la mise en œuvre et de suivi d’actions correctrices
  • Autoévaluation : exemple de questionnaire pour un audit interne sur le circuit du médicament dans une unité de soins
  • Démarche à postériori visant à réduire la iatrogénie (CREX, REMED, EPP type MIPA (médicaments inappropriés chez la personne âgée)
  • Démarche à priori (EPP type CONCORMED (contrôle de conformité à la prescription du contenu des piluliers)

7. Gestion des stocks et des armoires à pharmacie (dotation)

8. Elimination des déchets

  • Différents types de déchets
  • Circuit et filières (DASRI et DTQD) des déchets, réglementation

Evaluation

A chaud : Questionnaire d’évaluation

Public :

Cadres de santé, Préparateurs en pharmacie

Intervenant(s) :

Pharmacien, Expert conseil en organisation et informatisation du circuit du médicament

Durée :

2 jour(s) soit 12 heures

Tarif :

720 € nets par session et par personne

Dates des prochaines sessions :

Nous consulter

En savoir + :

Olivier DEHEEGHER : olivier.deheegher@aymara.fr